sidearea-title-img

DES DANSEURS ÉVOLUENT DANS UN DISPOSITIF, DEUX MÈTRES PAR DEUX, UN ESPACE RESTREINT POUR CHACUN.

CETTE PROPOSITION EST NÉE DU CONTEXTE SANITAIRE QUE NOUS VIVONS DEPUIS PLUSIEURS MOIS.
UN NOUVEAU VOCABULAIRE EST APPARU (CLUSTER, CONFINÉ, DISTANCIATION…) AINSI QU’UNE NOUVELLE RELATION AU CONTACT ET À L’ESPACE.

4 ARTISTES SE RETROUVENT ET QUESTIONNENT LA DISTANCIATION PHYSIQUE, L’ENFERMEMENT, SES LIMITES ET LES TRACES DANS NOS CORPS.

LA DANSE EST TENDUE, MINIMALISTE, RÉPÉTANT COMME UNE JOURNÉE SANS FIN LES MOTIFS D’UNE EXPRESSION QUI SE VEUT LIBÉRATRICE. LA DANSE OUVRE ALORS UN NOUVEL HORIZON.

 

PIÈCES CHORÉGRAPHIQUES TOUT PUBLIC DE 20 MIN
PERFORMANCE SCENIQUE / FORME DE RUE ET D’EXTERIEUR

DISTRIBUTION

Co-Création : Sylvie Le Quéré & Jean-Christophe Maas
Interprètes : Sylvie Le Quéré, Jean-Christophe Maas, Kathleen Reynolds et Franck Guiblin

Musique : For – Peter – Toilet Brushes – More de Nils Frahm

CONSTRUCTION EN COURS

amet, libero risus Nullam Aliquam id, Curabitur dapibus elit. consequat. mi,