sidearea-title-img

OTTO EST UNE PIÈCE CHORÉGRAPHIQUE CONTEMPORAINE POUR QUATRE DANSEURS, DANS LAQUELLE SOLI ET PARTITIONS DE GROUPE SE REGARDENT POUR QUESTIONNER LE RAPPORT ENTRE UNITÉ ET MULTIPLICITÉ, MASSE ET SINGULARITÉ, RÉPÉTITION ET ACCUMULATION. AUTANT DE FACES À FACES INTERROGÉS PAR UNE ÉCRITURE CHORÉGRAPHIQUE ET MUSICALE RÉPÉTITIVE, HYPNOTIQUE VOIRE EXTATIQUE. DÉPLOYANT UNE ÉCRITURE EN MIROIRS, LA CHORÉGRAPHIE CRÉE DES JEUX DE REFLET, DE SYMÉTRIE, DE FRAGMENTATION, QUESTIONNANT AINSI L’IDENTITÉ.

OTTO, UN ÉLAN GRAVITATIONNEL

Dans un mouvement de balancier qu’une simple rotation des hanches impulse, comme un pendule, comme ces corps qui se joignent et s’éloignent, la pièce entière est traversée par un doux et obsédant ressac où le « je » de chaque interprète peut se dissoudre, disparaître et réapparaître. D’incessants allers-retours se font ainsi entre le dedans et le dehors. Et viennent questionner la relation, les frottements, les transformations entre individu et collectif, entre soli et groupe, entre unité et masse.

OTTO, UN JEU D’ÉCRITURE SYMÉTRIQUE

OTTO avance en 3 mouvements qui s’appellent, s’interpénètrent et se font écho, 3 parties construites chacune sur une oeuvre musicale d’inspiration minimaliste : La Chute des Titans, Ressac et Kientzy Loops*, dans un jeu d’écriture symétrique où unité et multiplicité se regardent.

 

* KIENTZY LOOPS est également proposé comme une pièce indépendante, trouvant sa voie propre au plateau comme en extérieur.

OTTO, UNE DANSE SPÉCULAIRE

Sur un plateau nu dont on distingue à peine les limites, comme suspendus dans le cosmos, les interprètes – 2 femmes et 2 hommes – se démultiplient et se fractionnent dans le clair-obscur des jeux de miroirs. Ils agissent et sont agis par l’aléatoire d’un pendule, astre tantôt caressant, tantôt oppressant. Ils chutent sans fin dans une pénombre nébuleuse, ou font corps dans une jubilation quasi enfantine, tellurique.

DISTRIBUTION

Direction artistique, chorégraphie : Sylvie Le Quéré
Interprètes : Fabien Almakiewicz, Flore Khoury, Fyrial Rousselbin, Leandro Villavicencio
Musique : Ressac, de Eric Vœgelin (création originale), La Chute des Titans, de Eric Vœgelin, Kientzy Loops, de Tom Johnson
Scénographie : Sigrid Gassler
Créatrice lumière : Aleth Depeyre
Créatrice costumes : Héloïse Calmet
Régisseur son : Maël Bellec

PRODUCTION

— Cie Grégoire & Co

COPRODUCTIONS

— Le Petit Echo de la Mode – Leff-Armor Communauté
— Théâtre du Champ au Roy – Ville de Guingamp

ACCUEILS EN RÉSIDENCE

— La Ménagerie de Verre, Paris
— Micadanses, Paris
— Centre National de Danse, Pantin
— Espace Roger Ollivier, Plérin
— LE LIEU – Guingamp

SOUTIENS

— Ville de Guingamp
— Conseil Départemental des Côtes d’Armor
— Conseil Régional de Bretagne

quis vulputate, dolor mi, Nullam commodo ultricies non facilisis dictum lectus ut